Témoignage d’une résidente au terme d’un programme de 4 mois au centre de traitement des dépendances de Terrebonne.

2016 a été une année désastreuse pour moi. Je ne pouvais supporter aucun stress. TOUT me dérangeait. Mon désir de vivre avait disparu. Je ne pouvais pas passer une journée sans boire mon vin blanc. J’ai pu masquer ma consommation à tout le monde, sauf ma fille. Elle pouvait me regarder et instantanément se rendre compte que je n’étais pas à 100% de mes capacités. Malgré sa déception, je continuais de consommer.

Ce n’était pas une vie.

J’avais perdu le contrôle de ma vie et j’étais submergée par la culpabilité, la déception, la frustration et l’anxiété. Je ne pouvais même plus regarder les nouvelles. Je me sentais très seule. J’ai réalisé que j’avais besoin d’aide extérieure. J’avais entendu parler de Vilavi et j’ai décidé de faire un appel à cet organisme… Il y a avait un délai d’attente de 2 mois et j’ai réservé mon admission pour le 9 janvier 2017! Je n’avais jamais fait de thérapie avant, alors que le jour approchait, je me sentais soulagée mais j’avais beaucoup d’appréhension. À partir du moment où je suis entrée dans le centre, j’ai senti que j’avais pris la bonne décision. Le premier intervenant que j’ai rencontré m’a dit que le programme de Vilavi était basé sur une approche cognitive comportementale! … Ça a sonné comme de la musique à mes oreilles puisque j’avais étudié cette approche après avoir lu un article dans un magazine du Dr. Oz.

J’ai appris à exprimer mes émotions sur une base régulière à l’aide de la liste et de l’atelier « Comment je me sens ». J’ai également réussi à améliorer la qualité de ma relation avec ma fille, ce dont je suis très fière. J’apprends aussi à être plus indépendante en ce qui concerne la gestion de mes besoins et de mes émotions. Je suis désormais satisfaite de la façon dont je communique avec les autres. Aussi simple et évidente que cette déclaration puisse sembler, elle a eu un impact énorme sur moi : « Nous n’avons pas le temps de gaspiller notre vie sur des questions insignifiantes, elle est trop précieuse pour être gâchée par la colère… La vie est précieuse, manipuler avec soin! ».

Les ateliers étaient très bien organisés. J’ai été attentive à chacun d’eux. Après ma première semaine, je me suis senti calme, j’ai trouvé les employés et les autres résidents très utiles. Je suis une personne qui aime les gens tranquilles, c’était donc un défi d’être avec 35 personnes avec des personnalités et des comportements très divers. Maintenant que je regarde en arrière mes 4 mois en traitement, je suis très reconnaissante d’avoir eu l’opportunité de vivre cette expérience. Je me sens plus forte et plus confiante grâce à l’excellence de l’accompagnement dont j’ai bénéficié.

À mon départ, j’assisterai à un programme de 22 mois offert par Emploi Québec qui vise à mettre à jour les compétences pour nous aider à réintégrer le marché du travail. C’est exactement ce dont j’ai besoin. Depuis l’obtention de mon diplôme en administration des affaires en 1983, Internet et les téléphones cellulaires ont été inventés! Je vais revenir vivre dans mon appartement pour l’instant. L’ennui étant un déclencheur pour moi, je garderais un agenda occupé avec diligence. J’ai encore d’excellents amis et je vais poursuivre les réunions avec les fraternités.

Monica H

Divers témoignages

Bonjour,

Ma fille a suivi une thérapie dans votre organisme l’automne dernier. Je veux vous remercier pour l’excellent travail que vous avez fait auprès d’elle, particulièrement son intervenante.

Lorsque ma fille a quitté votre maison, elle a dû être hospitalisé pour qu’un ajustement de sa médication soit fait.  Elle est sortie de l’hôpital à la fin mars et demeure maintenant dans une résidence appropriée pour elle.

Elle va bien.  Elle a retrouvé son beau sourire. Je ne vous en remercierai jamais assez. Elle a commencé à faire de la musique sur son synthétiseur. Je crois que cela lui fait beaucoup de bien.

Elle continue ses cours à la formation à distance ou elle a terminé et réussi son examen d’anglais du secondaire 5 avec 70%.  Elle a passé son examen de mathématiques hier.  Nous n’avons pas encore la note. Elle a terminé ses devoirs de français.

Merci.

—–

Salut tout le monde,

Je ne sais pas si vous vous rappelez de moi je m’appelle Myriam. Ça va faire bientôt 3 ans que j’ai passé environ 4 mois dans l’harmonie et l’acceptation de votre équipe.

Je vis depuis 6 mois au Mexique et je suis très heureuse mais avant tout je crois que vous avez un grand rapport dans le bonheur que je vis maintenant.

Je voudrais remercier Régis qui a été mon intervenant jusqu’à la fin même si j’étais criarde et hyper active, tambien gracias a angel y su esposa por quien sin ellos nada seria iguales, merci à Fred, Gipsy et aussi un grand merci aux parents de Régis qui avec un grand cœur préparaient chaque jour une nourriture dont le goût est inoubliable.

Ma vie a changée lors de mon arrivée et a toujours été pour le mieux dès la sortie.

Merci!

Mimixx

—-

Je suis arrivé ici après avoir tout perdu, ma femme, ma maison et mon estime de moi.  Je suis arrivé avec le moral complètement à plat (plus d’amis (es), dépressif, le physique dans un état lamentable et très replié sur moi-même, je ne me reconnaissais plus. Mon esprit s’est réveillé petit à petit j’ai fait mon intégration à la vie du centre, à mon rythme j’ai réappris à communiquer à m’exprimer, à retrouver mes capacités physiques et intellectuelles.

Après mon intégration je me suis impliqué dans la communauté en faisant des travaux d’entretien, en accomplissant mes tâches de routines consciencieusement et en aidant les nouveaux arrivants en phase d’accueil dans leur période d’intégration. Ceci m’a beaucoup aidé à comprendre l’importance de la communication et du partage de l’expérience.

Je repars avec plus de connaissance sur les conséquences de l’alcool et autres drogues. On m’a enseigné à reconnaître mes faiblesses à la substance et on m’a appris comment faire pour éviter les déclencheurs, à gérer et à réduire le et les pressions extérieures.

Je dois maintenant commencer un nouveau genre de thérapie : « vivre en société ». Me trouver un nouvel emploi et/ou retourner aux études.  Je dois aussi me composer un nouvel entourage social en faisant des activités de groupes, tel que du sport de plein air, des cours de karaté, cour d’anglais.

Je vais pouvoir communiquer avec ma famille plus souvent. J’ai hâte de recommencer à faire du vélo pour découvrir mon environnement et peut être faire de belles rencontres. Je veux me trouver des loisirs pour connaître une vie très intéressante. Je vais également continuer à voir régulièrement mon intervenante et mon conseiller en réinsertion sociale du Centre Le Maillon à Laval, sans qui je ne serais sûrement pas en vie aujourd’hui.

Je tiens à remercier tout le personnel et les résidents pour l’accueil chaleureux qu’ils ont manifesté à mon égard sans lequel mon séjour n’aura pas été aussi facile. Ils m’ont fait rapidement confiance, ce qui m’a beaucoup aidé à trouver l’estime de moi.

Souhaitez moi bonne chance !!

M

—-

C’est Mélanie. Vous vous rappelez?

Ça fait un bail… Vous aviez accepté ma réadmission au beau milieu d’une nuit d’été, accompagnée de François? Je devais avoir une vingtaine d’années, je ne me rappelle pas exactement, ce moment reste flou dans ma mémoire.

Je voulais vous dire que je vais bien. J’ai 30 ans maintenant, je vis en Suède aujourd’hui, j’étudie à l’université (en suédois!!) pour être enseignante pour les enfants âgés de 6 à 11 ans, en art, technique et création. J’ai moi-même 2 enfants de 4 et 6 ans. Je me suis séparée de leur père il y a un an, mais je suis heureuse.

Je voulais voir comment vous alliez, et en profiter pour vous dire merci. Merci de  m’avoir donné l’énergie dont j’avais besoin pour refaire ma vie, merci d’avoir cru en moi, merci d’avoir été là et de m’avoir aidé.

Suite à ma pratique en milieu écolier, j’ai expérimenté plein de flash back sur ma vie, et tranquillement passé en revue les moments les plus importants. J’ai regardé de vieilles photos et me suis par la suite décidée à regarder sur le net pour voir comment ça va pour vous. J’ai été émue de voir vos têtes, et que vous continuez le travail que vous faites, que vous soyez toujours là! 🙂

J’espère avoir de vos nouvelles bientôt.

Gros bisous

Mélanie

fr_CAFrançais du Canada