Par Bruno Ferrari, Directeur Général

L’année 2019 a été rythmée par une succession d’événements marquant pour notre organisation avec, en tête, le 30ème anniversaire de fondation et  la décision, confirmée en assemblée spéciale, de ne plus être membres du réseau de Dianova International et de ce fait de changer de nom. Ce rapport annuel est donc le dernier en référence à la marque Dianova et le premier à faire état de nos nouveaux nom et slogan : Vilavi, des communautés en santé.

Cette année nous a directement confrontés aux effets liés à la rareté de la main d’œuvre (anticipée en partie) et la hausse brutale des taux de rémunération dans tous les secteurs d’activités, notamment pour le secteur des organismes communautaire en Santé et services sociaux. C’est dans ce contexte tendu, avec un taux de roulement inquiétant, que nos équipes ont maintenu leurs efforts pour offrir des services qui se démarquent par l’humanisme des interventions et la qualité des infrastructures. Je tiens à souligner ici ma reconnaissance et mon admiration pour les intervenants et je me réjouis que les conditions d’emploi soient au centre des enjeux de gestion même si nous sommes encore à la recherche de solutions pour nous adapter à ce contexte en constante évolution.

Du côté des réalisations, 2019 a été une année de pleine occupation avec près de 90% d’occupation pour l’ensemble des programmes. Les demandes ont été constantes avec une tendance à l’augmentation. C’est le cas notamment pour le programme de traitement des dépendances qui a admit 181 personnes avec plus d’une quarantaine de demandes par mois. Au regard de ces chiffres, on comprend que l’énergie requise pour garantir la qualité des services a mobilisé tous nos intervenants qui ont reçu l’aide de plusieurs vaillants stagiaires (régionaux et internationaux) ainsi que le soutien occasionnel des gestionnaires qui sont à la couleur du reste de l’équipe, passionnés et engagés. Les résultats sont tangibles avec un taux de satisfaction moyen pour le programme de traitement de 3.48 sur 4, en hausse de 3% par rapport à l’année précédente.

Les projets d’hébergements spécialisés (Unité de lits multifonctionnels, unité Vilavi-TSA et les logements sociaux avec support communautaire) ont été animés avec la même générosité et leur impact a été remarquable. L’unité ULM complète une première année avec la configuration de 5 lits ce qui propulse le nombre de personnes admises à 152 comparativement à 102 personnes un an plus tôt. Ce résultat repose sur une collaboration largement renforcée entre notre équipe et l’équipe du CISSS-L qui porte la responsabilité du recrutement et du plan clinique des bénéficiaires. Nous sommes constamment à la recherche d’une optimisation des relations avec les parties prenantes, notamment le réseau communautaire, les secteurs public et privé, nos partenaires financiers mais aussi nos élus, donateurs et bénévoles, afin d’utiliser les compétences de chacun pour le meilleur bénéfice des usagers.

Nous commençons donc l’année 2020 sous un nouveau nom (Vilavi Canada et Vilavi Québec) et de nouvelles couleurs, plus fraiches et engageantes, fiers de notre engagement, de nos services, de nos équipes, de nos bénévoles et de notre impact auprès des personnes vulnérables. Comme disait M. Fitzgibbon, député de Terrebonne, lors d’une allocution à l’assemblée nationale : « un nouveau nom mais une mission toujours aussi noble »

Un grand merci à nos membres, nos collaborateurs et les nombreux partenaires de Vilavi qui nous honorent de leur confiance et de leur appui constant.

N’oubliez pas de nous suivre sur facebook!

Bruno Ferrari, Directeur général.

Au printemps 2019, l’organisme à décidé de déployer ses projets sous une bannière qui évoque ses valeurs de bienveillance, de dynamisme et de résolution afin de mieux refléter l’impact des programmes sur les personnes vulnérables et de contribuer au développement social avec un modernisme renouvelé.